Rossini

Nationalité: 
Italienne
Période: 
Romantique
Compositeur En quelques lignes
Gioachino Rossini 1792 1868

Gioachino Rossini — Gioacchino Rossini pour certains auteurs francophones et Giovacchino Antonio Rossini pour l'état civil — est un compositeur italien né le 29 février 1792 à Pesaro et mort le 13 novembre 1868 à Paris.

Gioachino Rossini a profondément marqué l’histoire de l’opéra du XIXe siècle en menant à son apogée le bel canto à l'italienne : il pare l’opéra-bouffe d’airs énergiques et brillants dotés d’un naturel nouveau, et développe et innove l'écriture orchestrale en préparant ainsi l'éclosion du romantisme.

Doté d'un talent musical précoce, Gioacchino Rossini est élevé dans une famille de mélomanes; il apprend la musique notamment en lisant les partitions de Mozart ou Haydn. Il fait ses études au prestigieux Liceo Musicale de Bologne, alors qu’il possède déjà un très bon niveau en cor et en chant. Il y apprend le violoncelle, le piano, l'alto le contrepoint, et acquiert une grande maîtrise de l’instrumentation, de l’orchestration et de la structuration harmonique en travaillant très jeune déjà comme répetiteur au théâtre. Trois des opéras de Rossini sont créés avant son vingtième anniversaire, dont La Cambiale di MatrimonioDemetrio e Polibio, écrit en 1810, correspond à sa première mise en scène d’opéra en 1812 ; représenté la même année, La Pietra del Paragone remporte un immense succès à laScala de Milan. A la suite de ces opéras-bouffes, il s’attelle à l’opera seria avec la création de Tancrede (1816) ; il fait évoluer le genre dansOtello (1816) et Semiramide (1823), en réussissant la parfaite synthèse des trois genres. Son chef-d’œuvre est Le Barbier de Séville, tout de suite reconnu comme tel lors de sa création en 1816. Rossini impose aussi un genre intermédiaire (déjà exploité par Mozart), l’opera semi-seria, auquel se rattachent La Cenerentola ou La Pie voleuse (1817).

Après un séjour très réussi à Paris (où il reviendra à la fin de sa vie) et la création de Guillaume Tell en 1829, Rossini arrête de composer pour la scène. Il se consacre alors à la musique religieuse, genre qui met tout aussi bien en valeur ses qualités musicales : le Stabat Mater (1841) et la Petite messe solennelle (1864) soulignent par leur clarté et leur profondeur d’écriture le talent du compositeur.

Œuvres référencées

  • Stabat Mater (Rossini) - Quando corpus - Programme: 2017-2018